Le message de la

directrice exécutive

 Sur Heather               À propos de la FCF             
 Archivé   
   

Septembre 2018


Bonjour à tous les membres de la FCF,

Je vous avais promis de vous parler des résultats de notre récent sondage auprès des membres. Une série de ces courts sondages est prévue pour la prochaine année, chaque sondage posant quelques questions clés auxquelles on peut répondre en moins de cinq minutes, afin de nous aider à comprendre vos préférences et à mieux positionner nos services. Le taux de réponse a été excellent; je remercie tous ceux qui ont participé.

Commençons par certains renseignements démographiques généraux fournis par les répondants : environ 75 pour cent sont des comptables; 25 pour cent sont des avocats; et un très petit nombre a indiqué « autre ». La majorité des répondants pratiquent la fiscalité depuis 11 à 40 ans, bien qu’un nombre important ait moins de 10 ans d’expérience et un nombre surprenant ait plus de 50 ans d’expérience pratique. La plupart des répondants proviennent soit de cabinets locaux, soit de cabinets internationaux (en proportion à peu près égale), tandis qu’un nombre beaucoup plus restreint s’identifie comme faisant partie d’un cabinet régional ou national.

Nous avons posé des questions précises au sujet de nos conférences. Comme il fallait s’y attendre, la plupart des répondants ont indiqué qu’ils assistaient à nos événements pour maintenir leurs compétences techniques à jour, bien que les occasions de réseautage soient également considérées comme très importantes. Plus de 40 pour cent des répondants ont participé à une conférence par webdiffusion en direct, ce qui n’est peut-être pas surprenant, étant donné que les contraintes les plus courantes en matière de présence en personne consistent au temps passé hors du bureau et au lieu où se déroule l’événement.

Cette information témoigne de la forte croissance de l’assistance aux webdiffusions que nous avons observée à la Fondation au cours des dernières années; un nombre croissant de délégués participent par webdiffusion à des événements à l’extérieur de leur province de résidence. Pour mieux comprendre cette tendance, nous avons posé une question ouverte sur la webdiffusion. Les réponses uniques ont été nombreuses et nous prendrons le temps de les analyser attentivement. Voici quelques-uns des thèmes communs :


  • Il existe de nombreux styles d’apprentissages différents et les répondants aiment la flexibilité.

  • Il y a beaucoup d’enthousiasme pour les webémissions et pour la commodité d’accéder au contenu à distance, à la demande.

  • Dans l’ensemble, la programmation de la Fondation doit être équilibrée et doit inclure des options pour une excellente expérience en personne et pour le réseautage.

  • Lorsque nous éprouvons des difficultés technologiques (ce qui est heureusement très rare), les gens s’en souviennent très longtemps.

  • De nombreuses suggestions ont été faites au sujet de la promotion des vidéos des séances de conférence – par exemple, elles pourraient être offertes individuellement ou incluses dans TaxFind, à l’avenir.

  • Nous devrions envisager d’organiser des événements plus courts, diffusés uniquement sur le Web.
La dernière question du sondage était également ouverte. Que faut-il continuer, commencer ou cesser de faire à la Fondation? Encore une fois, les réponses ont été nombreuses, et le personnel et nos gouverneurs prendront le temps d’analyser cette rétroaction. Il est encourageant de constater que la plupart des commentaires sont positifs et que le lien étroit de nos membres avec la Fondation est très apparent. Il est également encourageant de constater que des projets sont déjà en cours à la Fondation pour répondre à bon nombre des questions soulevées.

D’autres thèmes se sont dégagés, dont les suivants :
  • Le programme Jeunes fiscalistes, qui est en pleine croissance, est très apprécié, et nous devrions continuer de nous y consacrer.

  • Les conférences annuelle et régionales sont perçues favorablement, bien que de nombreuses idées d’améliorations continues aient été proposées – par exemple l’expansion des ateliers, qui sont populaires; davantage de contenu qui fait écho à des événements d’actualité en temps opportun; une tarification à la carte; un contenu accru lié aux sociétés privées et la planification successorale; et une diligence soutenue dans le choix des conférenciers.

  • TaxFind doit être mis à jour, tout comme le site Web de la Fondation. (Je signalerai ici que la nouvelle plateforme TaxFind a été déployée au début du mois et que nous sommes en train de lancer une refonte de notre site Web.)

  • La Fondation doit refléter la diversité de ses membres et intégrer un large éventail de voix.
J’ai hâte de discuter de tout cela avec le Conseil des gouverneurs lors de notre prochaine réunion. Continuez à partager vos réflexions. Notre intense saison de conférences automnales s’amorce d’ici peu par la conférence fiscale de la Colombie-Britannique, et il y aura de nombreuses occasions de dialogue.

Comme il est mentionné plus haut, la prochaine génération de TaxFind a été lancée récemment. J’espère que beaucoup d’entre vous ont eu la chance d’en faire l’essai. TaxFind a toujours été un outil extrêmement précieux pour les fiscalistes. Cependant, une nouvelle plateforme était nécessaire : nous avons pris conscience de la pression qui pèse sur les professionnels d’aujourd’hui et nous savions que la prochaine génération de TaxFind devait tenir compte des besoins actuels. Notre objectif était de fournir le même contenu de haute qualité qu’auparavant, mais avec une nouvelle interface plus réactive qui fonctionne sur tous les appareils, qui est facile à utiliser et qui est intuitive. Le nouveau TaxFind est clair, direct et simple, avec des options utiles pour personnaliser la plateforme afin qu’elle réponde le mieux possible à vos besoins individuels. Par exemple, vous pouvez créer vos propres dossiers sur des sujets spécifiques (nous les appelons « collections ») pour stocker les recherches passées et les versions PDF des documents. Nos membres ont été largement consultés au cours du processus de développement et nous continuerons d’intégrer leurs commentaires en vue d’améliorations futures.

Ce message est très axé sur la communication des développements importants liés à la Fondation. Toutefois, je n’ai pas perdu de vue l’évolution générale de la fiscalité. En fait, j’ai réfléchi à la perspective d’un énoncé économique d’automne d’Ottawa et à la nature des modifications fiscales proposées qu’il pourrait contenir. Nombreux sont ceux qui croient qu’un examen approfondi de la fiscalité est nécessaire au Canada, en grande partie à cause de la réforme fiscale américaine et de la nature incertaine des relations commerciales entre le Canada et les États-Unis. À l’échelle mondiale, il s’avère difficile de modifier les régimes fiscaux afin de relever les nouveaux défis posés par une économie en mutation rapide. Le besoin d’un consensus sur une réforme significative est grand.

C’est dans cet esprit que j’ai lu récemment un essai intéressant dans le numéro du 175e anniversaire de The Economist. L’essai couvrait un large éventail de sujets captivants, mais une phrase en particulier m’a frappée dans le contexte de la réforme fiscale.

On faisait remarquer que, d’une certaine façon, les modifications apportées à un régime fiscal existant sont politiquement plus difficiles que les réformes globales qui ont créé un régime fiscal en premier lieu : « [traduction] Il est plus facile de construire à partir de zéro que de tenter de changer un échafaudage immense et complexe sur lequel des millions de personnes comptent, pour lequel des millions d’entre elles ont du ressentiment, et sur lequel elles ont toutes des opinions. » Cette description est pertinente et elle s’applique sans doute au Canada tout autant qu’aux autres pays. Toutefois, en dépit des réalités politiques, l’effort de changement en vaut la peine et, en tant que pays, nous devons continuer d’appuyer un tel effort.

On se reparle le mois prochain.

 

Heather L. Evans,
Directrice exécutive et chef de la direction


10/17/2018 1:51:09 PM