Sur Heather               À propos de la FCF   





Le message de la

directrice exécutive


Octobre 2016


Bonjour à tous,

Je me sens privilégiée de poursuivre la tradition, établie par Larry Chapman, du message mensuel de la directrice exécutive et d’avoir l’occasion de partager mes réflexions avec vous si fréquemment.

Ce privilège implique cependant de devoir rédiger, de façon régulière, du contenu qui intéressera un lectorat éclairé. Ce défi m’est apparu clairement peu de temps après l’annonce de ma nomination au poste de prochaine directrice exécutive de la FCF. J’ai reçu une foule de mots de félicitations et de nombreux conseils avisés, mais ce qui m’a été le plus demandé, et de loin, était de savoir si je poursuivrais la tradition du message mensuel (et son thème éprouvé de la météo).

Pour me préparer à la tâche, j’ai ouvert les archives en ligne et j’ai consulté les numéros précédents, afin de me familiariser de nouveau avec le contenu. Je me suis rappelé que Larry lui-même, il y a quelques années, avait résumé ses messages mensuels de la façon suivante : « des bulletins météo avec quelques commentaires fiscaux ». Cette description reflète habilement la modestie et le sens de l’humour de Larry, mais elle minimise le fait que ses messages contenaient invariablement (en plus d’une obsession bien canadienne pour notre climat) une foule d’observations actuelles et intelligentes pour les fiscalistes. Je compte bâtir sur l’héritage que Larry et la belle équipe de la FCF ont construit et poursuivre le travail important de la Fondation. Quant au message mensuel, cependant, je pense que je devrai trouver ma propre façon de faire, bien que je sois tentée de suivre Larry et de célébrer l’air frais et les belles couleurs automnales d’octobre au Canada.

Je suis dans le domaine de la fiscalité depuis plus de 25 ans, depuis mon entrée au barreau de l’Ontario en 1991, et je suis membre de la FCF depuis plus longtemps encore, puisque j’y ai adhéré alors que j’étais toujours aux études. Au cours de toutes ces années, j’ai eu des clients de toutes les tailles et la chance de travailler dans différents cabinets, tant juridiques que comptables – plus récemment, durant les quatre dernières années, en tant que leader des services fiscaux nationaux chez Deloitte. La FCF a toujours été à mes côtés tout au long de ma carrière professionnelle, et le temps que j’ai investi comme membre – en participant à des conférences ou à d’autres événements comme déléguée ou en donnant du temps comme rédactrice, conférencière et gouverneure – a toujours été à mes yeux du temps bien utilisé. En tant que nouvelle directrice de la Fondation, je suis décidée à offrir à nos membres l’expérience exceptionnelle que je moi-même longtemps appréciée.

L’automne est une période occupée et la saison des conférences en cours présente de nombreuses occasions de voyager et de rencontrer des membres de partout au pays, ainsi que d’autres personnes intéressées par le travail de la Fondation. Je prévois investir du temps pour rencontrer d’autres parties prenantes importantes, notamment de hauts fonctionnaires du gouvernement. L’appui à la FCF est très fort. Cela se voit par l’enthousiasme de nos bénévoles, qui organisent et fournissent de l’excellent contenu en temps opportun, et par la réaction positive que suscitent leurs efforts. J’ai bien hâte de rencontrer bon nombre d’entre vous lors de divers événements dans les mois à venir, et j’accueille avec plaisir vos idées et observations sur tous les aspects du travail de la FCF.

La fiscalité a toujours été complexe et valorisante. Alors que le rythme des changements dans le domaine ne cesse de s’accélérer, l’important rôle de la FCF ne se dément pas tant dans le soutien de nos membres que dans le forum qu’elle procure pour le dialogue plus large sur les politiques publiques concernant la fiscalité. La mondialisation, la réglementation accrue (qui se manifeste à la fois par des modifications législatives et un niveau de surveillance plus élevé) et l’incidence profonde de la technologie – ces forces ont toutes une incidence perturbatrice sur la profession fiscale, sur le milieu des affaires et sur les interactions connexes tant avec le gouvernement que parmi les gouvernements. Je considère que la technologie, en particulier, influencera l’orientation future de la fiscalité, créant des défis, mais aussi des opportunités.

Le débat public constant et parfois grinçant sur la planification fiscale responsable met en lumière le rôle unique de la FCF comme voix respectée, informée et objective sur les questions fiscales et comme source d’aide dans cette mer d’incertitude. Je prévois revenir sur ces thèmes dans mes prochains messages, car la FCF continue de remplir la double responsabilité de fournir de la valeur aux membres et de servir de source d’information fiable.

Nous avons des membres incroyablement avisés, diversifiés et engagés. J’ai hâte de travailler avec vous, avec vos représentants au conseil des gouverneurs et avec l’équipe dévouée de la FCF.

Je conclurai en félicitant Larry pour sa carrière remarquable et en lui offrant mes remerciements les plus sincères pour tout ce qu’il a fait pour la communauté fiscale au Canada et pour la FCF en particulier. Nous avons organisé une soirée pour souligner ses nombreuses contributions, notamment ses rôles comme praticien, leader de groupe, rédacteur, conférencier, enseignant, mentor et, naturellement, directeur exécutif de la FCF au cours des huit dernières années. Je vous parlerai des faits saillants de cet événement dans mon prochain message.

On se reparle en novembre,

 

Heather L. Evans
Directeur exécutif et chef de la direction